L’incroyable musique des gens de Dolan

meshrep-dolan-2.1258571428Com ja us hem comentat en altres ocasions, Sylvie Lasserre és una de les ànimes de La Maison d’Asie Centrale de Paris – un interessant espai cultural que realitza tota mena d’esdeveniments i activitats músicals, d’arts plàstiques, de cinema, de literatura, de formació, etc. en aquesta ciutat  i informa d’altres que tenen lloc a la resta de França-, és impulsora de Les Editions d’Asie Centrale – una nova editorial francesa dedicada a la promoció i el coneixement d’aquesta zona- i és l’autora del bloc Sur les routes d’Asie Centrale – un dels millors espais d’actualitat, informacions i reflexió dedicat a l’Àsia Central-, i avui us voliem convidar a llegir, gaudir i escoltar una de les entrades a aquest bloc,  el seu article L’incroyable musique des gens de Dolan – ouïgours:

“Les gens de Dolan…

Longtemps ce fut une énigme pour moi. Parfois, dans les rues de Kashgar, je croisais des hommes au chapeau très haut de forme. On me disait toujours : “Ce sont des gens de Dolan !” (des Ouïgours de Dolan).

“Dolan ? Où est-ce?”

“Je ne sais pas exactement où c’est… c’est près de Kashgar…”

“C’est une ville ?”

“Non…”

Je n’étais guère avancée avec ces réponses évasives.

Heureusement, un an et demi plus tard, j’ai rencontré Ayxigül, une musicienne ouïgoure. Elle m’a offert le DVD d’un festival exceptionnel de danses et de musiques ouïgoures qui eut lieu au Japon en novembre 2005. 35 musiciens et danseurs. Et… des gens de Dolan.

Tandis que nous visionnons le DVD, elle m’explique.

“Dolan c’est le nom d’un homme, le chef d’une tribu. Un jour il y a eu une bataille et il est mort. Tous les membres survivants de sa tribu sont venus dans la région de Kashgar. Quand on leur demandait : “A quel peuple appartiens-tu ?” Ils répondaient : “Dolun”. Et petit à petit c’est devenu Dolan. Depuis, on les appelle les gens de Dolan. Ils vivent à deux heures de voiture de Kashgar…”

Anuncis

Les receptes d’Àsia central

Les_recettes_d'Asie_ CentraleSylvie Lasserre és una de les ànimes de La Maison d’Asie Centrale de Paris – un interessant espai cultural que realitza tota mena d’esdeveniments i activitats músicals, d’arts plàstiques, de cinema, de literatura, de formació, etc. en aquesta ciutat  i informa d’altres que tenen lloc a la resta de França-, autora del bloc Sur les routes d’Asie Centrale – un dels millors espais d’actualitat, informacions i reflexió dedicat a l’Àsia Central-, impulsora de Les Editions d’Asie Centrale – una nova editorial francesa dedicada a la promoció i el coneixement d’aquesta zona- i darrerament autora d’una petita joia pels amants de la gastronomia, el llibre Les recettes d’Asie Centrale. Traditions culinaires de la Route de la Soie.  Us deixem amb l’enllaç per poder comprar-ho via internet així com amb un breu comentari sobre aquest llibre publicat en francès:

“Premier livre de recettes sur l’asie centrale, ce petit ouvrage aborde la cuisine quotidienne d’Ouzbékistan, Kirghizistan, Turkestan, Turkménistan, Kazakhstan et Tadjikistan. L’auteur, grand reporter, auteur et photographe spécialiste de cette région nous emmène ici sur la Route de la soie et nous présente les spécialités locales: lagman (plat de pâtes), plov (plat de riz à l’oignon et au mouton), manti (sortes de raviolis), samsa (samoussas)…”